Agir pour l’Algérie

Agir pour l’Algérie … Un joli thème , bien choisi, je dirais, on aurait dit qu’il a été trouvé d’un claquement de doigts, c’est peut-être ça, ou même, c’est surement ça ! mais … c’est loin d’être un thème facile.

On pourrait bien s’improviser visionnaire, imaginer un futur d’une Algérie changée, au sommet de sa gloire, et son peuple épanouie, grâce à moi ou à quelqu’un d’autre, qui aurait eu le génie d’apporter une idée nouvelle.

Ou même d’être un extrémiste rêveur, où au lendemain de notre rêverie, on s’éveil en voyant ces pauvres étudiants de Harvard et de Cambridge, se bousculer en masse aux ambassades d’Algérie, afin de demander un visa et venir finir leurs études à Bastos ou à l’USTHB.

J’ai la fâcheuse réputation d’être un rêveur assumé, et si fier de l’être, le genre de personne qui sont loin de croire en l’objectivité, et qui disent et agissent au gré de leur sentiments, mais dans ce texte je devrais proposer une idée, simple ou farfelue, le règlement ne l’impose pas, mais le fait est qu’elle apporte à l’algérien ne serait-ce qu’un bribes d’envie pour qu’il agisse pour le bien de son pays.

L’Algérie n’est pas Utopia, certes, et les défauts, elle en collectionne, faut dire aussi que de crises en guerres, en catastrophes naturelles, elle n’a guère connu de répit depuis presque deux siècles, faisant ainsi des algériens un peuple fort, traumatisé, mais tellement habitué qu’il ne s’en rend pas compte.

Faut dire aussi que la gérance du pays est sans cesse remise en question, par les grands comme par les petits, par les érudits comme par les profanes, dans les rues, les bureaux, les écoles, les cafés, et même durant les manifestations apolitiques, bref, l’algérien critique son système, souvent même quand il en fait partie lui-même.

Farouche de liberté, je pourrais bien vous parler d’OpenGov, mais je laisserais ça pour le jour, peut-être, où je le présenterais comme programme de ma compagne électorale :p

Quand on discute avec mes concitoyens, on se rend trop souvent compte que « l’herbe est plus verte chez les voisins » est un mot d’ordre trop bien partagé dans les esprits, que le Nirvana est juste là, en sortant du pays.

J’ai toujours pensé que c’était la faute de l’ignorance, les idées reçues, et le manque d’informations. Loin de moi l’idée de défendre qui que ce soit, je voudrais défendre une justice, car tant d’injustices se commettent ici, autant se commettent ailleurs, y compris dans les pays du bien (bouldan el khir) comme on les appelle ici.

Mais dites moi, combien d’algériens savent que l’Algérie fait des efforts énormes pour son peuple ? que tout n’est pas parfait, mais que des efforts sont fait ? Combien savent que notre pays dépense à coup de milliards de dollars des subventions sur les produits de grande consommation, en aide au logement (LSP, AADL …), en aide à l’emploie (Ansej, Anem, CNAC …), combien savent que les milliards de dollars dépensés en résidences universitaires, en transport des étudiants, en leur nourriture, leurs études, leurs bourses, ne viennent pas du néants, et ne sont pas pays par d’autres pays aussi riches soient-ils à leurs étudiants.

Certains m’ont dit : Je veux qu’on me donne 25.000 dinars par mois comme étant ma part du pétrole … euh d’accord, les milliards de dollars que j’ai cité quelques lignes plus haut viennent d’où à votre avis ?

Alors ma pensé est peut-être juste, le plus grand souci de l’algérien aujourd’hui, n’est pas le chômage, d’être brimé, ou autre injustice du monde qu’on croit inexistante ailleurs, des injustices qualifiés de made in algeria alors qu’on les rencontre dans tous les pays du monde, mais bel et bien l’ignorance ! Aucune politique d’information n’a jamais été entreprise, on se noie dans les ténèbres les sombres à ne rien savoir … comment pourrait-on changer un pays, en faire le joyau dont nous rêvons, si nous ignorant même comment il marche ?

Si nous continuons à nous plaindre de ne pas avoir assez de ce que les autres peuples n’ont même pas droit … et dire que tout va mal ! hey, vous savez combien de pays assurent un transport universitaire et des résidence gratuitement à leur étudiants ? combien de pays donne pratiquement 100.000 € à tout citoyens voulant se lancer dans un projet ? vous savez, si des gens d’autres pays apprenait ceci, ils risqueraient de nous étrangler rien que parce qu’on n’en profite pas, et que nous allons dans leurs pays pour nous plaindre de l’injustice ici.

Finalement, OiX, le grand adepte des idées farfelues, d’oser l’impossible, ne vois rien de mieux comme action pour son pays que de faire ce qu’il y a de plus terre-à-terre qui soit … savoir ! Je veux que mes frères, mes sœurs, sachent savoir ce qu’il en est, de savoir voir, constater, d’agir pour que les autres sachent, afin de ne pas sombrer dans la bêtise, juste parce qu’on ne sait pas.

Publicités

5 réflexions sur “Agir pour l’Algérie

  1. joli thème serte, mais tous le monde est oc-courant que ces milliards de dinars sont dilapidés ainsi notre big problème c’est les magouilles pour exemple comme je suis une étudiante je déplore la nourriture servis a la cantine ainsi ou va l’argent que l’état donne chaque ans? mystère et boule de gomme ?!

  2. Je trouve cet article vraiment…mais Vraiment super !!! et très bien rédigé.
    tu as tout dit en un seul article et je suis bien d’accord avec toi sur plusieurs points. C’est mon pays, mais je suis née en France et je ne compte pas passer ma vie ici.
    Il y a ceux qui veulent fuir l’Algérie moi j’ai hâte de la retrouver et de pouvoir lui apporter mes compétences !!
    C’est un pays riche économiquement et en terme de culture et d’histoire qu’il faut protéger mais surtout travailler!

  3. Je ne suis pas un Tennis-man qui renvoie toujours la balle à l’adversaire, mais je suis PAS D’ACCORD avec les arguments du texte, même si, en tant que rêveur idéaliste invétéré, j’aimerai croire à un idéal, que ce serait excellent de ne pas dire que c’est la faute à « x » ou « y » mais delà à dire que « L’Algérie » fait des « efforts pour son peuple » moi je vois pas ces efforts, la bourse qui arrive une fois tout les trois ans au lieu d’une fois tout les trois mois ne suffit pas pour acheter ses clopes du weekend, le couss à l’etranger c’est le métro qui transporte les etudiants et non des bus conduit par des fous furieux remplis comme une boite de sardine, certes y’a des efforts, mais on est LOIN DU COMPTE. un pays qui a le 13eme trésorerie mondial et qui n’a pas un hopital digne de ce nom, je vois pas ou sont les efforts. ECLAIREZ MOI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s